Flamenco lyon

Flamenco France

Spectacle flamenco

Atelier flamenco

Cours flamenco

Ecole Flamenco

Association Flamenco

Festival Flamenco

Flamenco Saint Etienne

Flamenco Paris

Musique du monde

Danse du monde

Flamenco contemporain

BIOGRAPHIE

Cie Julianna Ymira

La Cie Julianna Ymira existe depuis 2013. Elle s’est développée, au départ, autour de spectacles de flamenco traditionnel, construits autour du partage de cet art et de son essence même.

Par la suite, la compagnie s’est tournée vers des créations plus contemporaines et des rencontres avec d’autres univers, comme la musique brésilienne.

Un spectacle-conférence, “Ole Y Ole !”, est également né, montrant la volonté de transmission de l’histoire du flamenco, que l’on retrouve au cœur des ateliers-spectacles proposés par la compagnie. 

La Cie Julianna Ymira a précédemment joué, entre autres aux :

Festival Tout l’Monde Dehors, Lyon (69),

Festival La Guille en Fête, Lyon (69),

Festival Village Capsao, Lyon (69),

Festival La Nuit Nomade Lyon (69),

Palais de la Mutualité, Lyon (69),

Auditorium, Chaponost (69),

Nouveau Théâtre de Beaulieu, Saint-Etienne (42),

Festival Jazz à Vienne (​Jazz Day), Roanne (42),

Festival Roanne Table Ouverte, Roanne (42),

Satellit Café, Roanne (42)

Festival Voyage au Cœur de l’Été, Amiens (80),

Festival du Chablissien, Chablis (89),

La Chapelle des Lombards, Paris (75)

Scène-Chapelle des Pénitents, Pont Saint Esprit (30),

Fest’Hiver, Montmorillon (86).

Julianna Ymira
danseuse, choréographe,
pédagogue et directrice artistique

Julianna Ymira est née en 1985 à Belém, au Brésil.

Dès son jeune âge, Julianna pratique les danses traditionnelles amazoniennes et brésiliennes, la capoeira, la G.R.S., la danse moderne et la danse contemporaine.

À l'âge de 8 ans, Julianna découvre le flamenco à travers sa mère et sa tante, qui dansaient avec Ney el Moro à Belém. Elle intègre par la suite les classes et le Groupe Flamenco de Roseane Ramirez à Belém. Le flamenco se révèle alors en elle transformera sa vie.

À partir de 2005, elle poursuit l’apprentissage du flamenco en France et en Espagne avec entre autres Farruquito, Patricia Guerrero, la Farruca, el Farru, José Maya, Concha Jareño, Judea Maya. Elle s’inspire principalement de Farruquito y los Farrucos, avec qui elle prend régulièrement des cours.

Julianna se nourrit de son propre métissage culturel et de ses expériences dans d'autres  univers artistiques, comme les danses traditionnelles du Brésil et la danse contemporaine, créant ainsi son empreinte. 

Elle a développé sa méthode de transmission du flamenco axée sur l’essence, la profondeur et les codes du flamenco. Ses études de psychologie menées à l’Université Lyon 2 en 2012 (spécialité santé et développement), transparaissent également à travers ses créations et les ateliers-spectacles qu’elle dirige.  

LES ARTISTES DE LA CIE

Jesus.jpg

Jesus de la Manuela
(chant)

Né en 1973 à Marseille (France), Jesus de la Manuela est d’origine gitane Andalou. Il est issu de la famille Cortés, une référence dans le chant flamenco en France. Il chante pour la première fois sur scène à l’âge de 12 ans aux côtés de Juan Carmona et de son cousin Luis de Almeria.

 

Il a accompagné beaucoup de danseurs reconnus en France et en Espagne, dont José Maya, Choro Molina, Adela Campallo, Andres Peña, etc. Jesus se produit régulièrement sur les grandes scènes flamencas : Festival de Gorbio, Mont de Marsan, Nîmes, Bergerac, Rivesaltes...

Son chant authentique et charisme font de lui un des cantaors les plus demandés en France.

Emilio.jpg

Emilio Cortés
(chant et percussion)

Né à Martigues (France), issu d’une lignée d’artistes (fils d’Antonio de la Foca et neveu de Cristo Cortés), il a baigné toute son enfance dans le flamenco.

 

Il chante pour la première fois en public à l’âge de 13 ans.

 

Maitrisant le chant et les percussions, il fait partie de cette génération de gitans multiples influences.

Cristo.jpg

Cristo Cortés
(chant)

Le chanteur Cristo Cortés, issu d’une famille de chanteurs originaire de la région d’Alméria (Andalousie), a travaillé aux Etats-Unis, au Japon, en Espagne, etc.

 

Cristo est actuellement reconnu comme un des plus grand chanteur français de flamenco, grâce à son timbre de voix unique et à sa grande connaissance de l’art flamenco (chant, danse, guitare).

7516 - _wiileewaller.jpg

Mathilde Ménager
(chant)

Mathilde Ménager est passionnée par l’art vivant sous toutes ses formes. Le théâtre, la musique, le chant, le cirque, la danse ont animé son enfance et nourri artiste.

 

Elle découvre le flamenco en 1998  et poursuivra son apprentissage entre la France et l’Espagne auprès de professeurs tels que Carmen Ledesma, La Truco, Helena Cueto (pour la danse), Mari Pena, Talegón de Córdoba, Alberto Garcia (pour le chant), Pedro Jimenez (pour le rythme).


Professionnelle depuis 2010, elle collabore avec de nombreux artistes et participe à diverses tournées nationales et internationales (Espagne, Algérie, Arabie Saoudite, Croatie).

 

Aujourd’hui, Mathilde est sollicitée en tant que metteuse en scène, chanteuse, danseuse et enseignante.

photo-bio-Francois-1140x624.jpeg

François Tramoy (chant)

François Tramoy est un chanteur de flamenco et de chanson française.

 

Il a étudié la musique à l'Université de Musicologie (Lyon II).

 

Il a débuté le chant flamenco à l’école La Fragua à Villeurbanne. Il s'est ensuite formé à Séville auprès du Maestro et ami Juan del Gastor, qu’il a longtemps côtoyé au cours de voyages et séjours en Andalousie. Il a également suivi des cours particuliers avec Ines Bacan à Lebrija et avec El Nino del Eche à Séville.

 

Il a fondé la Cie Forasteros Flamenco Méditerranée, en 2006.

 

Il participe également aux projets des Cies « La Farola Flamenca » et « Anda Jaleo ».

_DSC3375.jpg

Alê Kali
(chant et guitare)

Alê Kali est une chanteuse et guitariste brésilienne. Née à Salvador da Bahia (Brésil), elle s’imprègne tant de la mystique afro-brésilienne des fêtes de village candomblé que du rock de son adolescence.

 

De sa famille, elle hérite les références de la musique nordestina (le forró, lecôco, le maracatu) et sa volonté de faire de l’art engagé. Depuis plus de 20 ans, elle se consacre à la musique brésilienne traditionnelle.

 

Installée à Bordeaux depuis 2011, Alê affine son style et affirme son identité multiculturelle dans ses divers projets et collaborations artistiques. Elle mixe instruments traditionnels et rythmes contemporains, déstructure la samba et étudie les percussions.

 

Son ouverture d'esprit, sa nature passionnée et sa curiosité constituent l'essence même de sa musique.

Marcao Dias.PNG

Marcão Dias
(chant, guitare et percussion)

Marcão Dias est né à Salvador de Bahia (Brésil) en 1965. Formé au contact des meilleurs musiciens locaux, il s’installe en France en 1995.

 

Il collabore avec de nombreuses formations de musique brésilienne (forró, bossa, samba…) à Marseille, Paris, Parme, Barcelone, Madrid, etc. Il accompagne l’équipe du Brésil lors de la Coupe du Monde 1998.

 

Aujourd’hui Marcão se consacre à l’étude du répertoire de musique brésilienne populaire dans chacune de ses spécialités (guitare, chant, basse et percussions) et tire profit de toute son expérience pour partager sa passion avec le public.

Antonio.jpg

Antonio Cortés (guitare)

Antonio Cortés est issu d’une longue lignée d’artistes. Fils d’Antonio de la Foca et neveux de Cristo Cortés, il a baigné toute son enfance dans l'univers du flamenco.

 

Il chante pour la première fois en public, à l’âge de 13 ans, aux cotés de son père.

 

Polyvalent, entre le chant et les percussions, il est ouvert à toutes les influences. 

Biographie2-small-e1524776934673.jpeg

Quentin Nedelcu
(guitare)

Envoûté très jeune par le flamenco, Quentin Nedelcu commence dès l’âge de 8 ans son parcours de guitariste.

 

Après 5 ans de formation classique et 5 autres années durant lesquelles il explore différents styles de musique, il commence à se produire sur les scènes de la région Lyonnaise.

 

Il étudie à l’Ecole nationale de musique de Villeurbanne (ENM) avec des professeurs comme Marc Loopuyt et Aurelio El Galli.


Il côtoie également Alberto Garcia, grand nom de la scène flamenca française, Juan Carlos Principal ou encore Pepe Haro.

 

En 2013-2014, ses connaissances s’enrichissent à la célèbre fondation Cristina Heeren à Séville, où il bénéficie de l’enseignement de grands maîtres comme Pedro Sierra, Eduardo Rebollar, Niño de Pura, Paco Cortes, Pedro Sanchez…

 

Il a également voyagé au Brésil, à Rio, pour étudier le chorinho brasileiro.

1.jpg

Benjamin Nicola (guitare)

Benjamin Nicola est un guitariste. Originaire de Valencia, il s'intéresse d'abord à la guitare classique puis commence le flamenco avec Marc Loopuyt (ENM de Villeurbanne) et Juan el Flaco (éminent guitariste de la scène flamenca). 

 

Durant cinq ans, il voyage à travers l'Europe pour ouvrir son horizon artistique et perfectionner sa virtuosité.

 

Il effectue plusieurs escales à Jerez de la Frontera, où il se forme notamment avec El Carbonero et Pepe del Morao.

Sa passion première étant la musique, il se mêle à plusieurs formations flamencas sur Lyon et accompagne des cours de danse avant de décider à concrétiser sa passion en entrant dans le Cuadro Flamenco.

_Ôle y Ôle !_ - Crédit photo _wiileewaller.jpg

Fabrice Rameaux
(percussions)

À l'origine, Fabrice Rameaux est batteur de la scène rock-noise et expérimentale lyonnaise. Curieux par essence et attiré par certains styles traditionnels (samba, flamenco, musique indienne...), il se forme au gré des rencontres et des voyages aux percussions (pandeiro, instruments de la batucada, tabla...).


Il joue aujourd'hui dans plusieurs formations de musique brésilienne de la région lyonnaise avec lesquels, tels que Batida, Orquestra Estação Brasil et ÁGua Viva, avec lesquels il fait des tournées nationales

C'est lors d'un séjour à Granada qu'il découvre la richesse du flamenco et s'initie au cajon avec Victor Rodriguez et Manuel Vilchez Perez.

Depuis, multiplie les séjours en Andalousie et développe sa pratique au sein de la Cie Julianna Ymira.